Suivez le Guide !

Implants et prothèses mammaires

Chirurgie esthétique

La pose de prothèses, aussi appelés implants, est souhaitée lorsque les seins sont absents, de petite taille ou asymétriques. Il est assez difficile de déterminer de façon objective si les seins ont la bonne taille tant le ressenti est personnel, mais de nombreuses femmes vivent mal le sentiment de posséder des seins qui sont, pour elles, inadaptés.

Cette intervention chirurgicale, réalisée sous anesthésie générale, et maintenant parfois locale, était la plus fréquente dans le monde jusqu'en 2013 avec plus de 1.770.000 interventions, en augmentation. En France, plus de 400.000 femmes ont déjà fait ce choix !

Procédure

90 % des implants sont à base de silicone, considérés plus esthétiques et naturels, ou en sérum physiologique. Ils sont implantés en une à deux heures derrière la glande mammaire ou derrière le muscle pectoral. Les implants mammaires sont insérés par des incisions dans le creux des aisselles puis emplis de sérum, ou par incision dans l'aréole ou sous le sein, au niveau du pli mammaire, pour le silicone.

A savoir

Sérum et silicone ne présentent pas de risque pour le corps et n'empêcheront pas l'allaitement. Les poches en sérum physiologique peuvent se dégonfler avec le temps et celles en silicone se relâcher un peu, faisant parfois apparaître des vaguelettes. Dans les deux types de prothèse, la durée de vie est d'une douzaine d'années et il faudra prévoir une nouvelle intervention. On ne peut éliminer tout risque de complication, en particulier le déplacement d'une prothèse, une réaction corporelle contre un objet étranger ou la contracture capsulaire des parois du tissu cicatriciel entourant l’implant mammaire, qui durcissent le sein.

Suites et risques

Le plus souvent, vous devrez cesser de travailler une ou deux semaines, et un anti-douleur suffira. Un oedème très fréquent va gonfler la poitrine qui trouvera sa taille définitive sous quelques semaines. Compresses, fils et pansements imposent un suivi infirmier durant une semaine environ. Il est déconseillé de conduire et de faire du sport pendant deux mois. Enfin, il est conseillé de porter des soutiens gorges adaptés apportant un excellent maintien. Dans le temps, évitez les chocs violents ou les fortes compressions.

Il est fortement conseillé de faire suivre vos seins par des visites régulières et mammographies pour vous assurer qu'il n'y a pas de fuites ou de rupture. Attention, pas de grossesse !

Prix

Selon leur type, fabricant, forme et texture, les implants mammaires valent entre 1.000 et 2.500 euros.
Pose comprise, compter entre 2.500 et 10.000 € selon médecin, durée d'hospitalisation et pays d'implantation.

Ce qu'il faut retenir

Malgré le scandale des prothèse PIP, cette intervention chirurgicale reste, après une baisse en 2012, la seconde intervention la plus pratiquée dans le monde et en Europe. La très grande majorité des femmes sont satisfaites des résultats et reprennent confiance en elles et en leurs corps.

Les femmes choisissent des implants de plus en plus volumineux, mais il vaut mieux ne pas se tromper de taille et ne pas regretter. Un chirurgien attentionné fera essayer dans un sous-vêtement plus grand, sous un vêtement moulant, et invitera un tiers de confiance à vous conseiller. Il faut une silhouette harmonieuse. Une prothèse trop grosse peut aussi provoquer l'affaissement. Ne faites pas ce choix à la légère !

Mais l'anesthésie générale et l'implantation d'un corps étranger ne sont pas sans risque. Des études américaines et canadiennes indiquent qu'une retouche sera obligatoire dans 20% à 25% des cas. Des visites post-opératoires régulières sont aussi impératives et les prothèses doivent être changées au bout de 10 à 15 ans. Il peut être préférable de vous faire opérer près de chez vous au cas où.

Les prix varient beaucoup selon le chirurgien et le lieux de l'intervention.

nous vous recommandons ces praticiens